Coudes - Beauregard l'Evêque (35 km)

Publié le par L'Equipage des Chavans

DIMANCHE 13 MAI : après Coudes, nous passons au pied de Corent, accroché à sa falaise et c'est le pont de Goule. Le passage doit se faire à la corde, tant la vague à passer est énorme et au bout : un rocher ! La descente reprend et nous amène à Sainte-Marguerite. Les "cailloux" sont au rendez-vous, à tel point que Manu et Cécile se retrouvent posés au beau milieu de l'Allier... Le bachot devra être descendu avec grands efforts.

La pause de midi a lieu à Mirefleur. Le beau temps est revenu.

Pause du dimanche Mirefleur


Les Martres-de-Veyre sont passées, puis Cournon et Dallet. Alors commencent 5 kilomètres de falaises à la verticale, jusqu'à Pont-du-Château. Paysage incroyable, exotique pour des Bourbonnais !

Falaises


Pont du Château

Arrivés là-bas, impossible d'encorder les bateaux. Un kayakiste du pays nous propose aimablement son assistance. Il nous faudra une heure avant de décider de passer "à la ronfle" la balustrade en aval du pont. Ce qui sera fait !

Madeleines

Le point noir des Madeleines occupe alors les esprits. Prévu pour le lendemain, on se dit qu'il pourrait être franchi le soir même... Il faut aller chercher ce qui reste d'énergie pour cette étape très délicate. De nombreux copains Chavans assistent aux manoeuvres qui ont lieu dans un bouillonnement impressionnant. Les Madeleines, ce sont des plaques de marne en étages, certaines très glissantes et bien-sûr, des trous...

Madeleines

On verra Jean-Baptiste, Manu et le grand Dominique disparaitre sous les eaux et remonter au grand soulagement de tous. Le Fût d'Trop sera passé en premier. Il faudra plusieurs heures pour se débarasser de ces Madeleines, après la casse d'une bourde, d'une gaffe et trois gars à l'eau !

Madeleines

Le campement du soir est installé près de la chapelle Saint-Aventin, un lieu historique de la batellerie d'Allier, alors que le grondement des cataractes auvergnates résonne encore dans les têtes.

   


 

 

Voir les commentaires

Brassac - Coudes : 33 km

Publié le par L'Equipage des Chavans

VENDREDI 11 MAI : nos bateaux sont transportés sur place par Vincent Robillot.

 chargement des bateaux

Nous sommes accueillis à Brassac par Joël dont la gentillesse et la disponibilité nous resteront longtemps en mémoire. Gérant du camping, il a bien voulu garder nos avirons depuis mercredi dernier.

SAMEDI 12 MAI : c'est le grand jour. Avant de lever l'ancre, il nous faut soigner le Fût d'Trop encore convalescent. 

Réparation Fût d'Trop départ de Brassac

Un orage violent nous surprend dès le matin. Nous partons sous une pluie battante, il est déjà 10 heures.

 Brassac

 

Manu joue le rôle de toutier, devant sur son bachot. Le paysage est sauvage, mais il faut veiller à suivre le chenal,

le courant est rapide : il faut être vigilant.

Brassac

Après une avalaison d'une matinée, la première halte aura lieu au pied de la butte de Nonette.

photo Pont

 

Puis, nous levons la tête pour admirer l'église de Saint-Yvoine en surplomb. 

photo

A l'amont de Parentignat, nous arrivons dans une "verse" - une grande courbe - avec un courant plus fort que jamais. 

Trois arbres couchés dépassent de 80 cm. Manu, Jean-Baptiste et Trudi les évitent de justesse. Malheureusement, l'équipage du Fût d'Trop se trouve pris dans les branches. L'ancre est à l'eau, perdue. Il faut se dégager au plus vite par un sciage rapide. Mais il n'y a rien à faire, le courant jette le futreau dans le 2ème acacia et le fait chavirer. Stéphane s'est couché au fond du bateau et a suivi le mouvement. Lorsqu'il se relève, il aperçoit Jean-Marc qui a rejoint la rive opposée. Quant à Fred, il s'est rattrapé in-extremis à une branche. Il faudra une demi-heure à Manu et Stéphane pour le tirer d'affaire. Plus de peur que de mal, on s'en tire avec une patouille, une bourde et une planche de bordage cassées, une ancre retrouvée miraculeusement et un banc récupéré plusieurs kilomètres en aval. Tout le monde écope le Fût d'Trop et on repart... Certains sont bien trempés !

Coudes

Vers 17h., on passe l'embouchure de la Couze et l'on aperçoit le village de Coudes et ses célèbres rochers. On accoste rive droite, sur la commune de Parent. Le campement est établi à deux pas des bateaux. Au loin : Montpeyroux.

Coudes

 

Coudes

La journée a été chargée en émotions. La pluie a enfin cessé. Le jour décline doucement, alors que nous fêtons l'anniversaire de Jean-Baptiste, le batelier-charpentier de l'équipe, qui arrose ses 24 ans.   

Coudes

 

 

 

Voir les commentaires

Samedi 5 mai 2012 : Préparation de la descente d'Allier

Publié le par L'Equipage des Chavans

12_05_2635_CR2_EMBRAUD.JPG

 

Samedi prochain 12 mai, l'équipe de marine des chavans s'élançera de Brassac, pour une avalaison de 136 kms, jusqu'à Billy. Une liaison ancienne, difficile par le tracé et quelques passages délicats... Les eaux, en ces temps, sont plus que marchandes ! 

 

Les équipages devraient traverser les anciens ports de Jumeaux, Nonette, Issoire, Saint-Yvoine, Coudes, Corent, Longues, Sainte-Marguerite, Les Martres-de-Veyre, Cournon, Dallet, Pont-du-Château, Beauregard-l'Evèque, Les Martres-d'Artière, Joze, Maringues, Vialle, Limons, Saint-Yorre, Abrest, Vichy et Saint-Germain-des-Fossés. Que saint Nicolas les porte.

 

12_05_2644_CR2_EMBRAUD.JPG

 

Voir les commentaires

Dimanche 29 avril 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Ce dimanche est un jour de chantier en Braud, quel jour ne l'est pas ?

 

Tandis que les Cousines répètent dans les quartiers hauts, nous nous retrouvons au hangar avec Stéphane qui profite d'avoir son bateau sur la remorque pour en effectuer le goudronnage et l'entretien.

 Stéphane à l'entretien de son bateau

 

Finition de la levée avantThomas s'occupe de la finition de la levée avant. Deux paires de membrures sont montées puis posées.

  Pose des membrures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Baptiste nous rejoint pour le montage et la pose du tableau arrière.   Marque à Fred

Pose du tableau arrière 

 

 

Voir les commentaires

1er mai 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Fête du travail : mixage du disque "Vent de galarne" et pose de bordés.

 

Nous délignons quatre planches de douglas afin de tailler nos quatre bordés.

 

Pose des bordés bâbordCes pièces vont constituer la coque du bachot. Le premier bordé est cloué sur le tableau arrière, puis sur les membrures et l'extrémité avant.

 

Il déborde de trois centimètres à sa jonction avec la sole sur toute sa longueur afin de créer une enchème.

 

 

 

    Le bachot prend forme

Le second bordé est posé sur champ sur le premier et cloué de la même façon. Nous n'oublions pas d'intercaler un feutre goudronné entre chaque pièce afin de garantir l'étanchéité du montage. Même opération sur l'autre flanc.

 

Ce soir notre bachot a pour la première fois la forme et le volume d'un bateau.

 Marque à Fred

 

Voir les commentaires

<< < 1 2