Embarquons-nous !

Publié le par L'Equipage des Chavans

Ici, sont relatés une fois la semaine, les petits et grands instants de la batellerie des Chavans sur la rivière Allier.

Le futreau Hors du Temps à pleine vitesse ! (photo christian oberto)

Le futreau Hors du Temps à pleine vitesse ! (photo christian oberto)

/

Train de bateaux (graffiti de Mauboux - Livry)

Train de bateaux (graffiti de Mauboux - Livry)

Sur le détroit Le Veurdre / Villeneuve-sur-Allier (photo nelly perret)

Sur le détroit Le Veurdre / Villeneuve-sur-Allier (photo nelly perret)

 

                                                                     \

La rivière parcourue au bâton ferré ou à la voile, offre par instants lumineux, les enthousiames et inquiétudes de l'ancienne marine, c’est La véritable machine à remonter le temps, celle qui rend acteur et précise la réalité d’hier.

marque

Voir les commentaires

24 janvier 2021 : pic d'afflot

Publié le par L'Equipage des Chavans

Aube à Embraud (photo jean-marc duroure)

Aube à Embraud (photo jean-marc duroure)

Echelle des crues du pont du Veurdre : + 1,45 m.

Le patriarche Jacques Paris à 86 ans aujourd'hui et l'onde de l'afflot passe sous nos bateaux.

 

En 2006, couteau et verre en main, assurant le casse-croûte de 10 heures à la future Maison de la Batellerie

En 2006, couteau et verre en main, assurant le casse-croûte de 10 heures à la future Maison de la Batellerie

Voir les commentaires

Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2021 : feu, neige et afflot...

Publié le par L'Equipage des Chavans

Le train de bateaux chavan dans le temps de l'hiver (photos nelly perret)

Le train de bateaux chavan dans le temps de l'hiver (photos nelly perret)

Echelle du pont du Veurdre : + 0,99 m.

Le chantier en extérieur (avec "distanciation sociale") continue. Cette semaine Claire, "gouyard" ou scie "jap" en mains,  à rejoint l'équipe. Avant midi, la liaison rivière / chantier à bateaux est à nouveau rétablie, avant que la neige qui apaise les maux du monde fasse avec magie son apparition. Le bocage quelques instants ralentit, peut être même la rivière aussi et les sons se font plus doux.

 

Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2021 : feu, neige et afflot...Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2021 : feu, neige et afflot...

Trop vite nous apprenons qu'une pluie remplacera dans la nuit ces beaux flocons. Cette connaissance des heures à venir nous oblige dans le vent glacial, à faire le tour de nos bachots, futreaux et toues pour les délester de la neige.

Caroline au soin du Tresse-Allier

Caroline au soin du Tresse-Allier

Le Lion d'Or juste paré du blanc des cieux

Le Lion d'Or juste paré du blanc des cieux

Claire ne lâche rien, pourtant il y a bien longtemps qu'elle ne sent plus ses mains...

Claire ne lâche rien, pourtant il y a bien longtemps qu'elle ne sent plus ses mains...

Cécile et Claire au chevet du bateau de Freu et Philippe

Cécile et Claire au chevet du bateau de Freu et Philippe

Dimanche matin

Rivière franchement à la hausse (+ 1,20 m), le site gouvernemental Vigicrues nous informe que c'est la Dore qui "donne". Comme prévu, le blanc manteau est maintenant un songe. 

Un afflot de plus pour le futreau Hors du Temps

Un afflot de plus pour le futreau Hors du Temps

photos nelly perret

photos nelly perret

Aux derniers éclats du jour, la rivière nous commande de déplacer le train de bateaux et de le mettre à l'ancre à l'abri des "verdiaux" qui font, contre la violence des flots montants, office de tampon.

Premier afflot du petit Abel (photo gabrielle paris)

Premier afflot du petit Abel (photo gabrielle paris)

Voir les commentaires

Samedi 9 janvier 2021 : des filles contre la ronce

Publié le par L'Equipage des Chavans

photos mathilde paris

photos mathilde paris

Cote pont du Veurdre : + 0,05 m.

2021 sera féminin. En cette fraîche matinée, vivifiée d'une bise courant le val à l'envers, point de navigation mais les bateaux ne sont pas loin. Le "sentier de la batellerie" comme on l'appelle, est l'objet d'un grand débroussaillage. Cette petite liaison de bocage joint en un éclair la rivière au hangar à bateaux. Un chemin creux bourbonnais en miniature avec les mêmes atouts (abri du vent, de la pluie, du soleil et discrétion) tout en gardant l'oeil sur la rivière. Caroline, Nelly et Cécile ont oeuvré toute cette journée, close à la nuit tombée d'un apéritif dînatoire, au meilleur Champagne et ses coupes, oui ; une attention de Caroline dont les voeux sont bien sûr de se revoir tous bientôt. La suite sous les étoiles, c'est un pâté maison de Cécile et les chips de Nelly... Le bonheur quoi ! 

Le chantier continue samedi prochain.

 

Samedi 9 janvier 2021 : des filles contre la ronce

Voir les commentaires

Samedi 2 janvier 2021 : des filles à contre-courant

Publié le par L'Equipage des Chavans

photos caroline le coeur

photos caroline le coeur

Echelle du Veurdre : + 0,28 m.

En ce premier samedi de la nouvelle année et qui, nous l'espérons pour tous, augure de meilleurs jours, un équipage féminin à pour la première fois ressenti toute la puissance des 50 m2 de la voile du futreau Hors du Temps. Cécile et Nelly n'ont pas craint la bise soutenue de nord pour s'embarquer à contre-courant de la rivière Allier. Accompagnées de Manu qui a largement rappelé les consignes de prudence propres à cette technique de navigation traditionnelle et néanmoins hivernale, elles ont pris connaissance des différents éléments constituant un futreau "armé" à la voile. 

 

Nelly et Cécile, chacune à leur tour, manoeuvrent la piautre du futreau

Nelly et Cécile, chacune à leur tour, manoeuvrent la piautre du futreau

Entre deux "remontes" devant Embraud, Manu partage une observation d'un passager des promenades batelières du samedi matin, un "homme de mer", qui réalisait avec étonnement les nombreux paramètres à prendre en compte pour une navigation à contre-courant d'une rivière et qui plus est, l'Allier... La direction du vent, sa force et ses à-coups, la direction et la force du courant, la profondeur des eaux, les vieilles souches traîtresses, les arbres de rives plus ou moins penchants, le mouvement des sables, le tout faisant un chemin de rivière beaucoup plus étroit que son lit initial pourrait faire croire, tout en gardant bien sûr à l'esprit les limites d'équilibre de la nacelle. Une infinité de données à intégrer pour espérer gagner avec l'aide d'Éole quelques horizons amonts et goûter la plénitude puissante d'un bateau emporté.

Samedi 2 janvier 2021 : des filles à contre-courant

Voir les commentaires