Samedi 6 et dimanche 7 juin 2020 : Nuages en rivière...

Publié le par L'Equipage des Chavans

A travers la petite lucarne de la toue, la planche "d'entrée en bateau", celle qui fait passer d'un monde à l'autre...

A travers la petite lucarne de la toue, la planche "d'entrée en bateau", celle qui fait passer d'un monde à l'autre...

Sous les nuages lumineux, badigeons et rouges se poursuivent.

Les averses orageuses se succèdent aux embellies, le Val d'Allier impose alors ses forts contrastes de couleurs. Toutes les palettes de bleu, de gris et de vert sont si intenses sous la risée que l'on pourrait presque douter de leur réalité chromatique !

 

Vu du Lion : Hors du Temps à l'ancre et sur grève le futreau la Gabrielle

Vu du Lion : Hors du Temps à l'ancre et sur grève le futreau la Gabrielle

Vers l'Orient, la mer à Embraud

Vers l'Orient, la mer à Embraud

A la place du Capitaine ! Porte sur l'Eden (photos nelly perret)

A la place du Capitaine ! Porte sur l'Eden (photos nelly perret)

A l'averse venue, la dense et verte frondaison de la rive bourbonnaise protège quelques minutes encore le sonneur, tandis que le passe-avant de galarne reçoit déjà le grain de mar.

Sonneries en rivière

Sonneries en rivière

Voir les commentaires

30, 31 mai, 1er juin 2020

Publié le par L'Equipage des Chavans

photos nelly perret

photos nelly perret

Echelle des crues du Veurdre : - 0,50 m.

Tandis que les sables de la rivière Allier se redessinent trop vite au plus loin des perspectives possibles depuis le promontoire de la rue de la Chaîne, la petite équipe forte en filles continue son travail d'entretien.

Cécile, Nelly et Anne sont aujourd'hui au chevet du futreau La Gabrielle (26 ans) qui depuis quelques jours a perdu le goût de voguer. L'initial futreau des chavans accuse son âge avec raison dans un silence d'entre-deux eaux.

Cette fin de mai caniculaire marque aussi le déplacement du train de marine vers sa gare d'été, à l'ombre d'un chêne modeste de bocage, permettant de finaliser le soin prodigué au Lion d'Or dans de plus douces conditions.

Sur la grève, le petit "5 mètres" ou "cul carré" sèche quelques heures encore avant de retrouver l'eau vive, presque neuf !

Nous demanderons alors les âmes volontaires de Sabine, Gilles et Jean-Baptiste à cette manoeuvre ordinaire mais non quotidienne car le retour à l'eau est toujours un baptême renouvelé.

 

Là-haut, à Embraud, d'autres chavans se sont retrouvés pour redonner au domaine l'allure des beaux jours qui appelleront dans d'autres heures les belles musiques...

 

Voir les commentaires

Jeudi d'Ascension 2020

Publié le par L'Equipage des Chavans

Jeudi d'Ascension 2020

Le jeudi de l'Ascension, habituellement jour de Fête de la Rivière, marque aussi la période d'entretien de nos bateaux. Soleil et vent, sans excès. Nelly, Cécile et Manu se sont donnés rendez-vous ce jour spécial pour un premier soin. Ci-dessus, les ponts du Lion d'Or après application du mélange huile de lin / essence de térébenthine et ci-dessous le bachot Mathilde (28 ans) a été hissé sur la grève.

 

Jeudi d'Ascension 2020

Voir les commentaires

Dimanche 17 mai 2020

Publié le par L'Equipage des Chavans

Les îles d'Embraud balayées d'un vent de galarne (photo nelly perret)

Les îles d'Embraud balayées d'un vent de galarne (photo nelly perret)

Echelle des crues : - 0,14 m.

Premier dimanche d'après confinement et le retour discret de passionnés solitaires. D'abord, Nelly a repris son poste de vigie sur la confluence Bieudre / Allier, nous secondant aussi, Cécile et moi à la surveillance des bateaux de la Chavannée. Au premier soleil, tel un Hells Angels de la rivière, ce navigant en provenance de Joze (tout de même !) finalisant en fin de journée son avalaison à Apremont. A l'approche, le "routier" fait part de sa connaissance de l'équipage des chavans, de sa lecture du blog et de nos maniements de bâtons lors d'une Fête de la Rivière. Je lui demande s'il partage cette aventure, il me répond en homme libre d'un sourire qui veut dire que c'est le dernier de ses soucis... Au diable les réseaux sociaux !

 

Dimanche 17 mai 2020

A la dernière lumière de cette journée, c'est un autre aventurier qui m'attend rue de la Chaîne en l'ami photographe Léonnard Leroux. Il devrait être au Japon, pour cause de covid le voici en reportage sur les rives du détroit Beauregard / Embraud. Confiné deux mois dans un 30 mètres carrés à Saint-Malo, sans possibilité d'approcher la plage qui lui fait face, il emplit maintenant ses poumons du "Bourbonnais fluvial", ivre de vert et de rivière, partageant  par les mots dans la carrée du  Lion d'Or, les instants riches du jour. 

Léonnard Leroux et son fils à bord de la grande toue des chavans

Léonnard Leroux et son fils à bord de la grande toue des chavans

Voir les commentaires

Lundi 4 mai 2020 : enfin un afflot printanier !

Publié le par L'Equipage des Chavans

Lundi 4 mai 2020 : enfin un afflot printanier !

Echelle des crues : + 0,72 m.

Alors que se dessine l'Après, la rivière Allier nous envoie un beau signal de force de vie par cet afflot printanier. Mâtinée d'un vent de galarne, éclatante de couleurs, elle chante à plein poumon.

Comme de coutume et dès que le tirant d'eau le permet, un retour du train à l'abri des îlots de la rue de la Chaîne est une prudence. 

 

photos cécile paris

photos cécile paris

Lundi 4 mai 2020 : enfin un afflot printanier !

Il n'est pas à douter que chacun des membres de l'équipage, aura en son lieu, géré au mieux son aptitude à la patience... Voici ci-dessus transfiguré un équilibre minéral fragile et instable mais dont l'énergie contenue nécessaire à sa droiture est particulièrement pénétrante.

Voir les commentaires

Vendredi 3 avril 2020 : confinement rural et fluvial

Publié le par L'Equipage des Chavans

Le train Chavan

Le train Chavan

Echelle des crues pont du Veurdre : - 0,45 m.

Comme cette commande reliée depuis le talus au Lion d'Or pour dire tu ne bougeras point, d'aucuns se posent des questions sur le devenir de nos nacelles en ce temps de confinement. Il est bien inimaginable de laisser de surcroît en ces jours sombres couler à fond nos futreaux et toues. Confinés en leur maison, Nelly, Sophie, Claire, Gilles, Gros Fred, Grand Fred, Freu, Philippe, la visite hebdomadaire de l'équipage n'est plus possible. Semblant vouloir apporter un soutien moral relatif, la nature s'est aussi conditionnée en mode chômage et les eaux ne sont plus marchandes. Depuis notre dernier voyage en bateau, aucune pluie n'a arrosé le bocage et la rivière a perdu 70 cm (voir la hauteur de berge de l'île aux chêvres). Tous les deux à trois jours les ancres doivent être déplacées et la flotte bourbonnaise, comme un glacier qui fond et recule, baisse rapidement vers son quartier d'été. Résumons : en haut, Embraud sans musique et sans chanson, les hirondelles viennent d'arriver, la rivière est calme et paisible autant que le monde humain à la fièvre !

 

Cécile à la recherche d'une ancre qui ne veut pas lâcher prise et l'eau n'est pas encore chaude !

Cécile à la recherche d'une ancre qui ne veut pas lâcher prise et l'eau n'est pas encore chaude !

Retour de bac suite "déplacement bref aux besoins d'animaux de compagnie"...

Fin de journée sur l'intemporel futreau Hors du Temps et du bleu derrière les nuages...

Fin de journée sur l'intemporel futreau Hors du Temps et du bleu derrière les nuages...

Voir les commentaires

Samedi 14 mars 2020 : 5ème voyage public du Lion d'Or

Publié le par L'Equipage des Chavans

Echelle des crues du Veurdre : + 0,25 m.

Pour ce 5ème voyage public sur l'Allier le bateau n'est pas complet. Le Lion d'Or lève l'ancre comme prévu à 10 heures, probablement pour la dernière fois avant longtemps pour cause d'ombre de Covid-19. Pourtant la rivière resplendit de tous ses atours et le petit public présent ne regrette pas de s'être levé si matinalement en ce samedi, profitant de la douceur du jour et des couleurs offertes.

 

Au bas d'Embraud, rue de la Chaîne : 10 heures pétantes, c'est "l'entrée en bateau" (photos nelly perret)

Au bas d'Embraud, rue de la Chaîne : 10 heures pétantes, c'est "l'entrée en bateau" (photos nelly perret)

A contre-courant vers l'île du Veurdre

A contre-courant vers l'île du Veurdre

Première halte à la confluence. Le bateau flotte sur les eaux à peine mélangées de la Bieudre et de l'Allier. Ici débute l'évocation de l'ancienne batellerie.

Première halte à la confluence. Le bateau flotte sur les eaux à peine mélangées de la Bieudre et de l'Allier. Ici débute l'évocation de l'ancienne batellerie.

De belles eaux argentées et marchandes offrant la sérénité d'un voyage en rivière

De belles eaux argentées et marchandes offrant la sérénité d'un voyage en rivière

Les grandes demeures du Val d'Allier veillent les eaux passantes...

Les grandes demeures du Val d'Allier veillent les eaux passantes...

Les traces : ici la présentation d'une ancienne courbe de chaland, pièce de bois choisie sur l'arbre pour sa forme précontrainte et sa solidité dans la construction des bateaux.

Les traces : ici la présentation d'une ancienne courbe de chaland, pièce de bois choisie sur l'arbre pour sa forme précontrainte et sa solidité dans la construction des bateaux.

La "sauvagerie" de la rivière Allier n'est pas extrêmement perceptible en ce jour ! Imaginez en plus le chant des oiseaux et les claquements de becs des cigognes au nid et vous aurez une petite idée de cette matinée.

La "sauvagerie" de la rivière Allier n'est pas extrêmement perceptible en ce jour ! Imaginez en plus le chant des oiseaux et les claquements de becs des cigognes au nid et vous aurez une petite idée de cette matinée.

A l'approche des terres de Braud...

A l'approche des terres de Braud...

La rue de la Chaîne et son échelle, les silhouettes des nacelles des chavans se dessinent doucement avant midi.

La rue de la Chaîne et son échelle, les silhouettes des nacelles des chavans se dessinent doucement avant midi.

Embraud sur son promontoire

Embraud sur son promontoire

Un port Bourbonnais : futreaux, toues et bachots à l'ancre

Un port Bourbonnais : futreaux, toues et bachots à l'ancre

Bientôt l'équipage laissera tomber l'ancre de la toue qui s'engravera au profond des sables et nos passagers oxygénés, repasseront la planche.

Bientôt l'équipage laissera tomber l'ancre de la toue qui s'engravera au profond des sables et nos passagers oxygénés, repasseront la planche.

Message du Président de La Chavannée Frédéric Paris

Les dernières annonces sur le coronavirus nous obligent à prendre une décision exceptionnelle : la fermeture d'Embraud à compter du lundi 16 mars 2020 pour une période indéterminée, ainsi que l'accueil des groupes en visites, les hébergements et les sorties bateau.

Nelly concentrée à sa tâche !

Nelly concentrée à sa tâche !

L'après-midi clément est consacré à la rehausse du "rouge chavan" des plats-bords de lisse du bachot.

Avant / Après !Avant / Après !

Avant / Après !

Un train aligné

Un train aligné

Voir les commentaires

Vendredi 13 mars 2020 : un après-midi à la rivière par Nelly Perret

Publié le par L'Equipage des Chavans

plaque devise : souvent le nom d'un enfant ou d'une femme...

plaque devise : souvent le nom d'un enfant ou d'une femme...

Bergeronnette au repos sur le pont du Lion

Bergeronnette au repos sur le pont du Lion

Sur le toit du Lion... Ici, aux confins du bocage, les prairies viennent jusqu'au bord de la rivière la rendant plus humaine, les virus en moins !

Sur le toit du Lion... Ici, aux confins du bocage, les prairies viennent jusqu'au bord de la rivière la rendant plus humaine, les virus en moins !

Sur le banc de sable, un rassemblement (autorisés) de courlis cendrés

Sur le banc de sable, un rassemblement (autorisés) de courlis cendrés

Hors du Temps, le futreau emblématique des Chavans, prêt à faire feu en cas de vent de galarne ou de bise...

Hors du Temps, le futreau emblématique des Chavans, prêt à faire feu en cas de vent de galarne ou de bise...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>