Samedi 5 mars 2016

Publié le par L'Equipage des Chavans

Ce matin la rivière est balayée par le vent et la pluie, obligeant le report d'un voyage sur le Lion qui affichait complet. Tandis que Grand Dom soigne Bel Orléans comme une Harley Davidson, entre deux grains vifs, nous profitons de ce "standby" batelier pour procéder à quelques petits travaux de maintenance sur la toue Pénélope, un bateau pour toutes les situations, même celles de secours (aux bêtes et aux gens !). Notre chef mécano et sapeur, Stéphane, va changer une hélice qui semble avoir rendu tous les bons et loyaux services, comme la photo de Thomas "avant après", le prouve !

marque

Hélice et lisses...

Hélice et lisses...

 

Un peu de graisse et surtout tentons de ne pas échapper à la rivière le boulon et sa rondelle, qui serait sujet à rompre la bonne harmonie...

Samedi 5 mars 2016

 

Une éclaircie inattendue survient dans l'après-midi et nous motive à tester ce remplacement de matériel. Nous rendons une courte visite au bec de Bieudre qui gonfle des pluies de la nuit. Nous constatons toujours un important "travail" des castors qui semblent bien heureux (aussi !) de vivre sur cette confluence...

Stéph le Sapeur sur sa toue (photo thomas mousseau)

Stéph le Sapeur sur sa toue (photo thomas mousseau)

:

Thomas et son bachot Les Remontées

Thomas et son bachot Les Remontées

 

Quand on dit que la Bieudre "roule" l'ocre, c'est pas de la blague ! Lorsqu'elle arrive au bas de la butte de Château et qu'elle rencontre l'Allier, elle a parcouru durant 46 kilomètres les argiles des bocages de Theneuille, Ygrande, Saint-Plaisir, Franchesse, Pouzy-Mésangy et le Veurdre. Alors que ces eaux ont maintenant gagné le lit de la grande rivière, elles ne sont pas mélées pour autant et restent distinctes sur presque une lieue. 

En Bieudre (photo fred mourier)

En Bieudre (photo fred mourier)

 

Terminons ces petites nouvelles batelières en évoquant le passage des grues qui restent fidèles, à l'inverse des hommes qui la quittent, à la "diagonale du vide" nationale. Depuis l'Afrique et l'Espagne, elles remontent vers l'Europe du Nord via le Val d'Allier et semblent déjà annoncer de meilleurs jours. Voici un petit montage de cette fin de semaine avec une prise de son de dimanche soir. 

Voir les commentaires

Samedi 27 février 2016 : voyage de reconnaissance vers APREMONT

Publié le par L'Equipage des Chavans

Eaux "marchandes" (cote échelle de crue du Veurdre + 0,60 m) - temps clair - vent d'est modéré.

Le Lion d'Or va lever l'ancre pour une reconnaissance de rivière sur le détroit Château-sur-Allier / Apremont-sur-Allier. En effet, l'équipage Chavan souhaite proposer de façon exceptionnelle ce grand voyage fluvial. Freu, Gros Fred, Suzanne, Mathilde, Gabrielle et Manu composent aujourd'hui cet équipage. Nous laissons au chantier à bateaux Grand Dom qui finalise l'entretien du Bel Orléans. Rien ne le détournera de sa tâche !

La toue est en ordre de route à 10 H 15.

marque

 

Le Lion d'Or patiente à la pointe de l'île d'Embraud

Le Lion d'Or patiente à la pointe de l'île d'Embraud

/

C'est parti pour 17 kilomètres d'une rivière bien vivante... (photo mathilde paris)

C'est parti pour 17 kilomètres d'une rivière bien vivante... (photo mathilde paris)

/

Vue de la rivière à la halte de mi-matinée (grande grève du château de NEUVY-LE-BARROIS) - Aujourd'hui, l'Allier n'a rien d'un affluent !

Vue de la rivière à la halte de mi-matinée (grande grève du château de NEUVY-LE-BARROIS) - Aujourd'hui, l'Allier n'a rien d'un affluent !

/

Gros Fred et Freu à la peine !

Gros Fred et Freu à la peine !

/

Le château d'APREMONT depuis la rivière (photo jean-marc duroure)

Le château d'APREMONT depuis la rivière (photo jean-marc duroure)

/

En vue du château de MEAUCE (photo jean-marc duroure)

En vue du château de MEAUCE (photo jean-marc duroure)

/

Pied à terre : Suzanne saisit quelques conseils relatifs à la bonne tenue des ancres

Pied à terre : Suzanne saisit quelques conseils relatifs à la bonne tenue des ancres

/

Une vue partielle de ce mystérieux château

Une vue partielle de ce mystérieux château

/

Par le trou de la serrure : la magnifique entrée Renaissance du château de MEAUCE

Par le trou de la serrure : la magnifique entrée Renaissance du château de MEAUCE

/

Au bout de l'allée seigneuriale, la chapelle du hameau - ça donne envie d'y faire sonner les grandes musettes !

Au bout de l'allée seigneuriale, la chapelle du hameau - ça donne envie d'y faire sonner les grandes musettes !

/

Toujours à la recherche de graffiti de marine, pas d'ancre ni bateau, mais encore une fois, comme au VEURDRE ou au domaine de Mauboux, de superbes araires stylisés

Toujours à la recherche de graffiti de marine, pas d'ancre ni bateau, mais encore une fois, comme au VEURDRE ou au domaine de Mauboux, de superbes araires stylisés

/

Sur l'autre rive, on devine le village d'APREMONT qui nous attend - un grand bac avalant suffira

Sur l'autre rive, on devine le village d'APREMONT qui nous attend - un grand bac avalant suffira

/

Oies bernaches à l'envol (n'oubliez pas de cliquer ! photo jean-marc duroure)

Oies bernaches à l'envol (n'oubliez pas de cliquer ! photo jean-marc duroure)

/

Arrivée à 12 H 50 (photo frédéric mourier) - une petite toue au charpentier Jean-Marc Benoît va nous servir de ponton

Arrivée à 12 H 50 (photo frédéric mourier) - une petite toue au charpentier Jean-Marc Benoît va nous servir de ponton

/

Samedi 27 février 2016 : voyage de reconnaissance vers APREMONT

Cécile nous retrouve devant la maison de nos amis et quelques fois gardiens de nos bateaux, Gérard et Monique Pereira que nous saluons !

/

Repas de midi, au chaud, c'est le luxe de la cabane. Dehors, le vent d'est se renforce...

Repas de midi, au chaud, c'est le luxe de la cabane. Dehors, le vent d'est se renforce...

/

La toue cabanée des Chavans devant APREMONT-SUR-ALLIER où elle fut mise à l'eau le 17 avril 2013

La toue cabanée des Chavans devant APREMONT-SUR-ALLIER où elle fut mise à l'eau le 17 avril 2013

/

Rivière et lumières de retour. Bien plus haut, Embraud nous attend... (photo manu paris)

Rivière et lumières de retour. Bien plus haut, Embraud nous attend... (photo manu paris)

/

Fred et Suzanne en discussion pendant ces trois longues heures de remonte

Fred et Suzanne en discussion pendant ces trois longues heures de remonte

 

/

Le film

 

/

L'album

Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016
Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016

Château-sur-Allier / Apremont par la rivière sur la toue Le Lion d'Or de la Chavannée - Février 2016

Voir les commentaires

Samedi 20 février 2016

Publié le par L'Equipage des Chavans

Un samedi ordinaire et pas d'image pour une fois. Nous avons travaillé à la mise en valeur de nos perspectives batelières, celles qui depuis l'esplanade d'Embraud dégagent vers la rivière et nos bateaux. Grand Fred, plus motivé, à même continué seul son ouvrage une bonne partie de l'après-midi.

marque

Voir les commentaires

Jeudi 18 février 2016 : lendemain de diffusion "Au fil de l'Allier"

Publié le par L'Equipage des Chavans

Magnifiques images de notre rivière, Arnaud Mansir et Clémentine Arnaud (Agence CAPA) ont montré là tout leur talent. Concernant les scènes de batellerie, rappelons une fois encore qu'il n'y aurait pas eu d'images "embarquées" sans notre pilote Stéphane Menconi, évidemment hors champ ! On remercie également Frédéric Paris pour ses recherches iconographiques et historiques, sollicitées pour le montage du sujet.

marque

Stéphane, à la droite de Manu (photo Estelle Cournez)

Stéphane, à la droite de Manu (photo Estelle Cournez)

Voir les commentaires

Lundi 15 février 2016

Publié le par L'Equipage des Chavans

Afflot du 15 février 2016 (environ 450 m3 / seconde)

Afflot du 15 février 2016 (environ 450 m3 / seconde)

Samedi dernier, devant la montée en puissance du courant, nous avons sagement déplacé presque toutes nos nacelles vers l'anse de la rue de la Chaîne. Reste en pointe d'île, le Lion d'Or et ses deux futreaux pilotes.

Dans la nuit, le vent à tourné de soularne à bise, se renforçant de modéré à fort à la mi-journée. Maintenant la rivière écume comme un cheval au travail, indiquant qu'elle "roule" encore.

La mauvaise surprise de ce soir, c'est que la grande toue, sous l'effet du vent, s'est posée sur l'île qui l'a protège, les deux futreaux empilés en poupe. Ce n'est pas très beau et surtout les bateaux ne suivront pas seuls la descente du niveau. Il faut retrouver la rivière au plus vite, peut-être sera-t-il nécessaire de poser une ancre arrière pour compenser la force du vent.

marque

Voir les commentaires

13 février 2016 : jour de Brandons

Publié le par L'Equipage des Chavans

Embraud, vu de la mer (photo manu paris)

Embraud, vu de la mer (photo manu paris)

Aujourd'hui, jour de Brandons à Embraud, c'est un déluge d'eau et de vent qui s'abat sur le Bourbonnais nord. Chacun de nous pense à ce grand tas d'épines, de ronces et de rames de chêne, rincé jusqu'au plus profond, qui doit s'embraser ce soir et emporter dans les limbes Carmentraud. C'est pas gagné !

13 février 2016 : jour de Brandons

Pour l'ambiance du jour, voici quelques images animées dont les premières évoquent sans doute l'origine de nos vieux chemins. Vous êtes presque dans le ventre de la terre, à l'abri du vent et de la pluie, dans l'ancien chemin dit de Jeanne d'Arc. Une "rue creuse" comme on les appelle ici, créée par les eaux de ruissellement des siècles passés. Encore quelques centaines de mètres et elles rejoindront la rivière Allier.

 

Dans l'après-midi est prise la décision d'embarquer les animaux qui vivent sur l'île d'Embraud, car la rivière, à "plein chantier", a fait un sursaut à Châtel (notre point de référence amont) et les terres ne peuvent plus rien absorber. Tous les paramètres d'une sortie de lit sont réunis. A suivre. 

marque

Sauvetage du règne caprin (photo fred mourier)

Sauvetage du règne caprin (photo fred mourier)

Voir les commentaires

Samedi 6 février 2016 : préparation des Brandons

Publié le par L'Equipage des Chavans

Samedi 6 février 2016 : préparation des Brandons

Les Brandons approchent, samedi prochain, nous fêterons avec vous la fin d'un hiver que nous attendons encore.

Ce matin, Embraud s'anime de plusieurs chantiers, les trous du chemin sont bouchés, les bouchures sont taillées et la feurtasse déposée vient grossir le bûcher. 

Fublène répète pour le bal, la halle est débarassée pour les danseurs, les bateaux sont écopés et, sous le hangar, Grand Dom entretient le Bel Orléans.

 

 

Samedi 6 février 2016 : préparation des Brandons

Voir les commentaires