Samedi 28 février 2015 : découverte d'un trésor...

Publié le par L'Equipage des Chavans

Ce jour est particulier car il marque la découverte d'un trésor. Mieux qu'une estampe, c'est une gravure dans la tendre pierre d'Apremont qui nous est offerte, et pas la moindre : la représentation du premier "train de bateaux" de la rivière Allier. Quelques-uns d'entre nous ont en tête le parchemin aquarellé qui situe une magnifique scène de halage à la hauteur de Villeneuve-sur-Allier (1688). Ici, c'est un train de chalands toutes voiles dehors. On y voit le grand bateau de tête (le bateau-mère), puis par taille dégressive le tirot et sous-tirot, suivent les allèges.

 

Ce document se trouve sur une colonne d'un portail monumental d'un domaine agricole, en rive droite de la rivière, presque face à Embraud ! Pour une meilleure lecture, le voici légèrement contrasté, les traits noircis à partir d'une photo.

 

train de bateaux Mauboux

 

 

Devant un tel témoignage, s'impose à nous l'image du convoi à la remonte, s'enfonçant dans le Val Bourbonnais, encaissé et inquiétant, après avoir abandonné la Loire au Bec et croisé les châteaux d'Apremont et de Meauce...


             

2015-03 1616

           Presque invisibles à la surface du calcaire, les oeuvres graffiti in situ

 

2015-03 1625Les moellons d'angle sont recouverts de nombreuses esquisses, quelques bateaux isolés et comme à Château, au lieu-dit la Rivière, des charrues primitives ou araires représentées en plusieurs endroits.

Saluons le coup d'oeil de Steve Boirat, agriculteur et chavan, qui a su reconnaître la trace à fleur de pierre.

marque manu février 2015

 

Voir les commentaires

Dimanche 8 février 2015 : Hors du Temps - à fond !

Publié le par L'Equipage des Chavans

 

Depuis la semaine passée, au départ du pays des Vikings, le Maître des Vents Eole, dévale l'Europe de l'Ouest et nous rappelle que nos futreaux ont pour origine quelques incursions violentes de langskips en nos fleuves, il y a mille et cent ans...

Un dimanche à rester devant la cheminée !

marque manu février 2015 

 

2015-02 1576     

Le vent froid s'engouffre derrière les cols des vestes et dans chaque interstice des 50m2 de la voile du futreau, retenu court à la berge. Une voile, fusée, limée, déchirée, mais qui nous raconte tellement...

Ces bandes de tissu cousues transfigurent et maîtrisent (pour le mieux !) la force de la nature. Devant le pilote embarqué, la vallée s'ouvre à grande vitesse, comme sur le plus puissant des engins chevauché, mais sans le moteur !  

 

 

2015-02 1556

Thibaut, le "brigand charpentier", dans la continuité de son apprentissage de la conduite des nacelles en rivière, est au taquet. Manu rappelle les procédures d'urgence à bord et les 170 mètres de cordages courants et dormants, dans les airs et sur le pont. 

 

2015-02 1563

Drisse de grand'voile en mains, ça commence à tirer fort... 

 

 

2015-02 1574

Derniers éclats de soleil, l'équipage aborde une grève au sable parfait, infiniment ordonné par la pluie et le vent

  

 

 

Voir les commentaires

Samedi 7 février : Nav sur Charabia 2

Publié le par L'Equipage des Chavans

      15 02 9023 600D EMBRAUD

Futreaux chavans signés de leurs liserés rouges (photo christian oberto)

 

Soleil lointain et vent du nord modéré constant. Les guirouets nous indiquent le grand sud et nous assurent le pouvoir de remonter la rivière. Pas grand monde sur les berges, le ressenti de froid tempère les plus raisonnables et les moins fous d'entre nous.

Christian Blondet, qui n'est pas le plus sage est descendu de Monétay-sur-Allier pour rendre visite à son Charabia en escale à Embraud. Quelques mots échangés d'une rive à l'autre de la rivière avec Manu, sans plus attendre, ils s'embarquent à contre-courant sur le léger futreau... 

marque manu février 2015 b



2015-02 20150207 153938

Christian Blondet, de la marine de Monétay

 

 

Quelques images dans l'action... 

Voir les commentaires

4 février 2015 : vent de bise et clapot

Publié le par L'Equipage des Chavans

2015-02 1535

Depuis hier le vent s'est orienté de galarne à bise (plein nord) et les mains restent dans les poches le plus longtemps possible ! Tous les guirouets et bannières flottent et claquent, un clapot sévère transfigure la surface des eaux. C'est l'hiver.

marque

 

 

 

 

 

Sans titre-1

Alignés comme des enfants sages sous l'effet d'un vent glacial : La Gabrielle, Bel Orléans, Pénélope, Hors du Temps (et Charabia 2 en escale, la nacelle de nos amis sudistes Christian et Olivier).

 

 

2015-02 1540Regard à l'ouest : vue sur les rives bourbonnaises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

2015-02 1533 

Sur le pont du Lion d'Or, actuellement ancré à la pointe de l'île aux Chèvres. Il se prépare à un nouveau voyage batelier. La date reste à confirmer, mais la destination est de choix : le magnifique village d'Apremont-sur-Allier situé au 414ème kilomètre du cours et à juste 7 de son bec. 

 

Voir les commentaires

Moulins / Château-sur-Allier : un autre regard...

Publié le par L'Equipage des Chavans

 

Dimanche 28 décembre dernier, Alexandrine Phelouzat, jeune maman de Pouzy-Mésangy, a gentiment conduit ses parents au départ du premier coche d'eau de la liaison Moulins / Château-sur-Allier. Voici les instants qu'elle a saisi.

 

(17) Moulins Château Décembre 2014

Thibaut et Jean-Baptiste, "les renforçeurs", poussent le bateau vers un lit plus profond avant de remonter l'ancre

 

 

(16) Moulins Château Décembre 2014 

           Le jour se lève à peine sur Moulins. Malgré un froid vif, dès les premières minutes, une bonne ambiance règne à bord. Un bateau est un monde en soi !

 

La suite du diaporama dans le lien ci-dessous... 

(18) Moulins Château Décembre 2014Moulins / Château Décembre 2014 Photos Alexandrine Phelouzat

 

Voir les commentaires

Samedi 24 janvier 2015 : Jacques Paris a 80 ans

Publié le par L'Equipage des Chavans

QA2A9265

Aujourd'hui le patriarche Jacques Paris fête ses 80 ans. Tous les Chavans sont là. Embraud sonne de musique et résonne de chants à boire.

 

Non, j'travaillerons plus, j'travaillerons plus, j'ferons plus qu'boire,

Non j'travaillerons plus, j'travaillerons plus, Brizon veut plus !

 

 

80 ans jacques paris

Ici, entouré de Gros Fred, Grand Dom et Steph le Sapeur qui veillent à son entrée en bateau !

Voir les commentaires

Samedi 17 janvier 2015

Publié le par L'Equipage des Chavans

 

samedi 17 janvier 2015 Bel Orléans

Avec le froid, la rivière est à la baisse. Comme un gros bélouga, le futreau Bel Orléans reposait sur le ventre depuis quelques jours. Les chavans se motivent afin qu'il recouvre l'élément pour lequel il a été construit. A cinq, le futreau ne bouge pas, une fille en plus, c'est gagné ! Qui a dit que nous étions un peu machos ? 

Voir les commentaires

15 janvier 2015

Publié le par L'Equipage des Chavans

 

Il y a 20 jours à peine, au lendemain de Noël, une éternité aujourd'hui, nous partions pour un beau voyage d'hiver sur l'intemporelle rivière Allier. Alors que le Lion d'Or jetait l'ancre sous les arches du pont Régemortes, un riverain moulinois, Dominique Louis, intrigué par nos manoeuvres et le spectacle insolite prenait quelques photos.

Deux jours plus tard, alors que nous nous préparions dès l'aube notre retour à Château avec 12 passagers, Dominique Louis était encore présent. Avant midi, le coche d'eau croisait le pont de Villeneuve et un groupe de cyclistes, il était encore là ! Contre le vent glacial, un échange de mots sympathiques du pont au bateau, du bateau au pont s'engage. Il promet de faire suivre son "reportage" sur le blog des chavans. Homme de parole, c'est chose faite.

marque

 

 



(18) dominique louis décembre 2014

 

 

(17) dominique louis décembre 2014Château / Moulins A/R Décembre 2014 Photos Dominique Louis

Voir les commentaires

9 janvier 2015 : une réaction au carré noir de l'équipage des chavans

Publié le par L'Equipage des Chavans

  • Ecran noir, longues heures de silence pour le blog qui réagit ainsi à l'actualité démente où la fine fleur de la mobilisation par le rire contre la bêtise vient d'être fusillée "à domicile" et condamnée à éternellement la fermer... Il nous faut reprendre le flambeau et continuer ce combat vital et universellement nécessaire. Il y a du pain sur la planche... Jean-Christophe Grossetête

Voir les commentaires