L'Equipages des Chavans (encore) à l'honneur !!!

Publié le par L'Equipage des Chavans

"CHASSE MAREE" est un magazine trimestriel créé en 1981 à Douarnenez et traitant du monde maritime et de son patrimoine.
Vous pouvez découvrir leur site internet en cliquant sur l'image ci-dessous.


0bdff2d828fa01cf887ee9eb58f25d4f

Dans son numéro 219 paru le 27 novembre 2009, la rédaction revient sur le "Festival de Loire" d'Orléans dans un article complet sur cette fête de la navigation fluviale regroupant toutes les batelleries de France, et termine son papier par un hommage aux mariniers Chavans et à leur aventure...

N°-219-du-CHASSE-MAREE

Voir les commentaires

Quelques nouveautés

Publié le par L'Equipage des Chavans

L'album de "Capitaine Manu" :

A découvrir dans la catégorie album, la sélection de Manu, qui retrace au jour le jour, la totalité de la descente, commentaires à l'appui...


Voiles de Loire :

Un site à découvrir absolument, créé par des passionés de la batellerie en Loire. 
Le blog des Chavans est en ce moment leur "site du mois", c'est dire si leur sélection est de qualité...

Voir les commentaires

Histoire d'une Epopée

Publié le par L'Equipage des Chavans

CHÂTEAU / ORLEANS 2009

 

 

Depuis le dernier Festival de Loire en 2007, qui a vu la participation de notre plus grand bateau, transporté par remorque pour l’occasion, notre rêve s’est précisé à l’idée de partir à l’ancienne, comme il y a 180, 200 ans, j’entends au fil de l’eau, sans aucune motorisation.

 

Ce projet de voyage, dans nos têtes depuis deux ans, a motivé trois membres du groupe, en plus de quatre déjà aguerris, à s’initier aux gestes nécessaires à la marche de nos bateaux, comme le maniement de la perche ferrée.

 

Notre projet consiste à rallier les magnifiques et historiques quais d'Orléans, à l’occasion de ce festival batelier, depuis les hautes terres du Bourbonnais, aux bâtons et avirons. L’occasion d’évoquer une liaison très empruntée par un trafic intense et important à la grande époque : Le Veurdre / Orléans par la rivière c’était comme dire aujourd’hui Nevers / Paris par le train.

 

Le Festival de Loire, pour celui qui ne connaît pas, c’est plonger violemment du haut du pont George V, construit à cent mètres à l’aval du célèbre pont disparu des Tourelles, dans une perspective d’un quai de commerce fluvial au XVII ou XVIIIème siècle. C’est un choc et une grande émotion.

 

Au-delà de la bonne condition physique nécessaire, cette aventure est complète, alliant histoire,  géographie, géologie, rythmée sur les deux cents kilomètres que nous parcourrons par des paysages immuables que seules les vallées de l’Allier et la Loire peuvent offrir, à la fois sauvages par les eaux et très humaines par les constructions et les cultures qui les bordent.

 

Le souhait d’avoir enfin une vraie idée d’un temps de voyage vers cette capitale batelière est un but en soi, revivre quelques sensations de notre marine de manière authentique avec les aléas que sont la pluie, le soleil, le vent ou la hauteur des eaux sera une expérience importante pour notre pratique batelière, d’autant que l’étiage 2009 est un des plus sévère.

 

Pour l'heure, nous nous organisons sur 4 à 5 jours, en prenant en compte des obstacles majeurs qui n'existaient pas aux siècles précédents, dont les principaux seront les suivants : Barrage des Lorrains (à l'aval d'Apremont), que nous tenterons de sauter, le seuil du pont-canal du Guétin (Cuffy) avec des passes à poissons complexes où la hauteur d'eau sera déterminante, le barrage de la centrale nucléaire de Belleville, le seuil de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly.

 


Le barrage des Lorrains

Vigilants sur les remous, les courants et les hauts-fonds afin de ne pas compromettre la bonne marche de nos bateaux, notre plus grand ennemi sera le vent de galarne, celui de nord-ouest, bien froid, redouté hier par les anciens équipages et qui le sera pour nous de la même façon. Un vent capable d’arrêter un convoi au milieu de la rivière !

 

Nous traverserons des hauts-lieux bateliers tels que Apremont, Cuffy (le Bec d’Allier), La Chârité et ses redoutables arches marinières, Saint-Thibault (au pied de la colline de Sancerre), Briare, Gien, Sully, Châteauneuf, Jargeau, pour enfin voir les sommets des tours de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans, là même où la Loire oblique plein ouest vers l’océan, dans une courbe visible à 400 kilomètres d’altitude.

 

Notre équipage, composé du Hors du Temps (grand fûtreau de 11 mètres) et La Gabrielle (fûtreau de 7 mètres) embarquera au pied même des prairies d’Embraud.

 

Mes compagnons se nomment Jean-Marc Duroure, Thomas Mousseau, Fred Mourier, Stéphane Menconi, David Boirat, Jean-Baptiste Paris, tous motivés par ce projet qui demande certes quelques forts bras mais qui devrait aussi nous rapprocher un peu d'une histoire batelière historiquement très forte au Veurdre et à Château-sur-Allier. Communes qui constituaient à elles deux au XVIIIème et XIXème, le 2ème port par le trafic et la charpente fluviale après Moulins. Les bateaux construits jadis au Veurdre demeurent une marque de qualité aujourd’hui encore, sur les bords de la Loire, jusqu’à Nantes.


Une partie de l'équipage
 

Comme notre histoire est complète, nous chanterons et jouerons au bout de ce voyage sur les quais d’Orléans avec notre nouvelle formation Vent de Galarne les 26 et 27 septembre prochains.

 

 

Pour l’équipage des Chavans,

Manu Paris

 

Voir les commentaires

Bateaux et agrés...

Publié le par L'Equipage des Chavans

BATEAUX ET AGRES POUR CE VOYAGE

VERS ORLEANS

 



 

    1.      Fûtreau La Gabrielle (7 mètres) : bateau emblématique de l’association. Construit  en novembre 1994 par Guy Brémard, charpentier en bateaux à Saint-Germain-sur-Vienne en Indre-et-Loire, à quelques encablures de la confluence de La Vienne avec La Loire. Mise à l’eau : le 26 novembre 1994 sur La Bieudre à Château-sur-Allier. Les bateaux de Monsieur Brémard, en retraite aujourd’hui, sont reconnaissables entre mille par leur ligne et leur finesse sur l’eau.


2.
     
Fûtreau Hors du Temps (10,40 mètres) : construit par Guy Brémard en 1996. Acquisition par la Chavannée le 27 décembre 2003. Rapatrié du port de Briare, via le canal, puis par la Loire et l’Allier,  en janvier 2004, à l’occasion du grande crue hivernale (*1 voir texte de Jacques Paris dans le numéro 187 de l’année 2004 des Cahiers Bourbonnais).


3.
     
5 postes d’avirons avec rangements petites affaires : confection David Boirat.


4.
     
6 paires d’avirons et supports dames de nage : confection David Boirat, Jean-Baptiste Paris, Thomas Mousseau


5.
     
Dames de nage et cornières en aciers (*2 pour les enchèmes) : ateliers Griffet (Moulins-sur-Allier). 


6.
     
2 Avirons de queue : construits par Michel Thèvenin (Châtel-de-Neuvre), aimablement prêtés pour cette aventure. Nous l’en remercions.




7.
     
Pointes, crochets bourdes et gaffes, ancres : Ateliers Griffet (Moulins) et Romain Durbise (Le Veurdre).


8.
     
A l’occasion de cette aventure, un plancher neuf a été posé sur le Hors du Temps, le goudronnage des fonds, la peinture des liserés et l’entretien à l’huile de lin des ponts et bordées ont été réalisé ainsi que la pose de cornières sur les enchèmes du Hors du Temps, en prévision de franchissements difficiles des seuils de ponts et barrages.


9.
     
Manoeuvres de sortie des bateaux à Embraud : aux cordages et rouleaux avec tous les Chavans.  

 

* 1 Texte de Jacques Paris dans le N° 187 des Cahiers Bourbonnais

* 2 partie inférieure de chaque bordée qui dépasse du fond et qui dans une légère mesure évite fûtreau de dériver latéralement.





Voir les commentaires

Un équipage de passionnés...

Publié le par L'Equipage des Chavans

L'équipage partant ce dimanche 20 septembre pour Orléans est composé de :

David BOIRAT
Frédéric MOURIER
Jean-Baptiste PARIS
Jean-Marc DUROURE
Manu PARIS
Stéphane MENCONI
Thomas MOUSSEAU

et sans oublier à l'intendance, celui qui va les chouchouter à toutes les escales, Jacky GRIFFET





Au premier plan, "la Gabrielle" Futreau de 7 mètres, et toute voile dehors, le "Hors du Temps" lors de la dernière Fête de la Rivière.

David et Manu, à la bourde

Thomas et Jean-Marc à la rame sous l'oeil de Stéphane

Fred à la rame et Manu à la Bourde

Jean-Baptiste à la Bourde

Voir les commentaires

Samedi 19 septembre : Préparation des bateaux

Publié le par L'Equipage des Chavans

Samedi 19 septembre : A l'occasion des "Journées du Patrimoine", la Chavannée organisait ce jour comme chaque année la"Marche aux Musettes". Cette marche menée en musique aux tambours, vielle, et musettes est partie de la "Maison de la Batellerie" du Veurdre est passée par le gué de la Bieudre puis par le port d'Embraud, avant de finir autour de la table, à le ferme d'Embraud.

C'est en arrivant en bas d'Embraud, que les marcheurs ont pu assister aux préparatifs de départ des équipages qui partiront demain dimanche pour le Festival de Loire d'Orléans.






















Les marcheurs écoutent Manu expliquant la genèse de l'opération...

A cette occasion, une équipe de France 3 Auvergne a réalisé un reportage diffusé ce samedi, et disponible dans la vidéo du journal régional, en lien ICI



Les Equipages du Hors du Temps et de la Gabrielle, futreaux de 11 et 7 mètres, partiront de Château sur Allier dimanche matin pour un voyage de 5 jours. Cette descente de l'Allier, puis de la Loire se fera à la force des bras, aux avirons et aux bâtons.








Au premier plan : Manu, Jean-Baptiste, Thomas
Derrière : Francis, David, Fred, Jean-Marc, et le chien Bébert


Vous trouverez sur ce blog le récit des différentes étapes de ce périple au jour le jour.

L'Equipage des Chavans

Voir les commentaires

Les préparatifs (suite...)

Publié le par L'Equipage des Chavans

Quelques images des préparatifs, puisqu'il ne faut pas oublier que nos mariniers partent pour 5 jours, et en autonomie quasi totale...
Normalement, tout est prévu...





Voir les commentaires

Dimanche 20 septembre : 1ère étape

Publié le par L'Equipage des Chavans

dimanche 20 septembre 1ère étape : Embraud (03 Château-sur-Allier) - Port Conscience (18 Jouet-sur-l'Aubois)



Ces 40 premiers kilomètres ont été menés bon train par nos sept mariniers. Ils sont partis dès 8h30 en bas de la "rue de la Chaîne" par un matin très doux. Pas une brise, un temps parfait pour l'avalaison. Philippe Marmy et son équipe de France 3, Eric le caméraman et Damien le preneur de son, partagent la journée avec les Chavans : compétence et gentillesse. Des bons gars.











 Les rames peintes en rouge agricole frappent le flot et s'éloignent peu à peu des rives familières. Après le passage du pont de Mornay-sur-Allier, les deux fûtreaux ont fait halte à Apremont en fin de matinée. Stéphane rejoint ses compagnons de rivière : l'équipage est au complet. Casse-croûte en bonne compagnie (Rioussat, St Pourçain, petits chèvres et pommes de rivière...). Plein soleil, ça dhâle !







Premier passage redouté : les Lorrains, juste après Apremont. Dans le tonnerre des chutes d'eau, il s'agit de positionner les bateaux pour les faire glisser le plus doucement possible. Des rouleaux sont posés et tout va passer sans encombre, malgré un étiage sévère : la Gabrielle d'abord, puis le Hors-du-Temps. Le public applaudit.







Maintenant, direction le pont-canal du Guétin. En chemin, une surprise attend les mariniers. Le pont-ferroviaire, situé en amont du pont-canal, est entouré de gros cailloux, à 10 cm sous l'eau. Les rouleaux ne sont pas utilisables, on glisse sans arrêt et l'on manque de se rompre une cheville dans des trous sous le seuil. Il est bien difficile de savoir où poser le pied pour pouvoir manoeuvrer. Une demi-heure est nécessaire pour se débarrasser de cet obstacle.

Au Guétin, la deuxième arche est choisie pour le passage des bateaux. Rien d'évident non plus et pourtant, tout se passe en douceur.







Les bateliers décident de ne pas accoster au Bec d'Allier pour filer sur la destination suivante : Jouet / Marseilles-les-Aubigny. Les bateaux font une moyenne de 7 km/h et finalement, les Chavans ont pris une certaine avance. Droit devant ! Un léger vent de galarne se lève : on sent immédiatement la différence avec ce vent contraire, redouté des "avalants". La butte de Conflans se profile : c'est ici que l'Allier rencontre la Loire. Le Bec d'Allier ! Toute une histoire...



A 17h30, l'équipage atteint Port-Conscience, sur la commune de Jouet- sur-l'Aubois, à deux pas de la célèbre cité batelière de Marseilles-les-Aubigny. C'est ici que se tiendra le premier bivouac. Les tentes sont installées derrière les verdiaux et Jacky prépare tout ce qu'il faut pour le repas du soir.







La journée a été riche en sensations : les Lorrains et le pont-canal du Guétin ont finalement été passés sans trop de difficultés. L'énergie a tout de même été largement sollicitée. Ce soir, 15 km ont été parcourus en plus.



L'étape du lendemain sera équivalente : 40 kms, avec le passage du fameux pont de La Charité- sur-Loire. Arrivée prévue en fin de journée à Saint-Thibault, au pied de Sancerre.

Voir les commentaires

En vrac !!!

Publié le par L'Equipage des Chavans


Non ! Damien le preneur de son n'est pas en train de remonter Manu, c'est la pose du micro HF qui a servi pendant la descente...


Et une balance des blancs, une !!!


L'equipe de France 3 au départ du pont de  Mornay



Manu a pris l'eau, le micro HF aussi...


Bon appétit Jacques !!!


Fred au milieu des éléments...


Ils ont quand même une sacrée gueule nos  équipages...


Manuel du parfait journaliste : De bons journalistes peuvent dormir n'importe où...


Manuel du parfait journaliste : Pour faire de belles images, il faut parfois se mouiller...


Accroche toi, Marc !!!


Bon, ça, c'est fait...

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 50 51 52 > >>