Mardi 22 mai 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Salut Manu
Je viens de voir que le Mourgon dont nous avons vu la confluence mardi dernier entre Saint-Germain et Billy est en train de faire le gros dos. Il semble que l'Allier tout entier se prépare à accueillir ses eaux...
La semaine dernière, je dois t'avouer que j'ai pensé plusieurs fois que notre Bon Saint Nicolas nous avait oublié !
RéparationLe départ de Brassac sous une pluie torrentielle avec un bateau que je croyais prêt mais qui ne l'était pas, le naufrage de ce futreau, le sauvetage in extremis de Fred, le spectre de la jeune fille noyée, les obstacles que nous avons crus insurmontables... 
Mais pourtant, ne me restent que des souvenirs de paysages à la beauté insoupçonnée et cette incroyable complicité dans notre équipe batelière aux valeurs humaines si rares.
Au bout du compte, nous voilà tous encore plus forts et aguerris, prêts pour une autre aventure et mon bateau encore mieux réparé avec ses belles cicatrices.
Notre bon saint patron a bien veillé sur nous et il a même pris soin de retarder la crue, que lui demander de plus ?
 
Je te passe quelques photos de la réparation du Fût-d'Trop ces derniers jours à Embraud.
Réparation du futreau de BrassacQuelle joie de voir tout le monde se donner de bon cœur pour m'aider dans cette tâche !
La bise
A samedi
JM "le Freu"
Marque à Jean-Marc 

Voir les commentaires

Samedi 19 mai 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Aujourd'hui encore Embraud est une fourmilière. Les copains venus pour la fête de la rivière sont restés pour ce long congé d’Ascension.

 

Placement de l'enclume au chantierNous remettons Embraud en ordre et au hangar nous continuons la construction de notre bachot. Tandis qu'une équipe de chirurgien-charpentiers remet le Fût-d'Trop en état après son épopée auvergnate, une autre dispose et stabilise sérieusement la grande enclume de Thomas (184 kg !).

 

 

 

 

  Pose du dernier bordé.Jean-Jacques Le Coeur, petit-fils de cap-hornier, nous rejoint sur le chantier et aide Thomas à poser le quatrième et dernier bordé. Nous nous attaquons ensuite à la fabrication du nez du bateau.

 

Inventaire accrocs voile Hors du TempsEn prévision de belles remontées prochaines à la voile, Eveline, notre couturière-voilière attitrée, recense les accros à réparer et les faiblesses à renforcer.

 

Clément Llorca, réalisateur, qui filme les moments forts d'Embraud depuis un an, souhaite embarquer sur Hors du Temps en juin.

Voir les commentaires

Bientôt le diaporama complet et les vidéos de la descente d'Allier 2012...

Publié le par L'Equipage des Chavans

Equipe de BrassacQue soient maintenant sincèrement remerciés pour leur contribution à cette aventure batelière :

 

Rame Brassac 2012Michel Thévenin, 

Vincent Robillot,

Serge Durin, 

Nicole Lamy,  

Joël Herbach,

la ville de Vichy, 

Joël du camping l'Insolite de Brassac,

la ville de Brassac,

la commune de Parent, 

Jacky et Geneviève Griffet,

Frédéric, Eveline, Jacques et Andrée Paris,

les chavans photographes et porteurs de bateaux.

L'accueil de Charles Duroure et ses amis au pont de Ris.

 

Voir les commentaires

Ascension : Fête de la Rivière 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Fête de la Rivière 2012

A voir les magnifiques photos de Christian Oberto, Jean-Christophe Grossetête, Nathalie Bugeat et Patricia Bouffard dans la rubrique "Albums".

 

Visite du chantier à bateaux.

 

Cette année la procession qui descend en musique vers la rivière fait halte au chantier à bateaux. Nous avons eu le plaisir de répondre aux questions de chacun et de présenter notre travail.

Visite du chantier à bateaux 

Les gars du Bec et de la Filonnerie donnent quelques conseils précieux de construction.

Marque à FredMarque à Thomas 

Voir les commentaires

Limons - Billy (38 km)

Publié le par L'Equipage des Chavans

MARDI 15 MAI : la dernière journée se déroule sous un vent de galarne en pleine face. Ce souffle glacial nous immobiliserait si nous arrêtions de ramer.

P5154665

Nous entrons en Bourbonnais et c'est déjà Vichy. Grâce à Joël Herbach et aux services techniques de la ville (tous nos remerciements à eux et à monsieur le maire !), nous allons pouvoir transporter nos bateaux par la voie des airs. 

P5154650

L'équipe est efficace autant que sympathique. Tout se déroule impeccablement et nos embarcations retrouvent leur élément favori un peu plus en aval.

P5154662

Il ne reste plus qu'à rejoindre le pied de Billy : une dernière vague et la veillée verra les copains rejoindre l'équipage autour d'un bon feu.

P5154680

 

 12 05 2168 BILLY MANU CECILE 2

12 05 2779 BILLY THOMAS TRUDI

 12 05 2784 BILLY 2

 

Demain, les bateaux seront rapatriés sur Embraud, prêts pour la Fête de la Rivière. Les visages sont tannés, mais ce soir, l'Allier dans son cours auvergnat n'a plus de secrets pour nous ! 

 


Voir les commentaires

Beauregard l'Évêque - Limons (35 km)

Publié le par L'Equipage des Chavans

LUNDI 14 MAI : 2 kilomètres après notre départ du matin, nous nous trouvons devant un nouvel endroit difficile : le pont de l'autoroute ! Une langue d'eau de 3 mètres de large : passer en dehors et c'est la catastrophe. Nous la franchissons sans encombre avant de trouver, 2 kilomètres en aval, un autre seuil préoccupant avec sa vague de 200 litres d'eau...

Heureusement, notre avalaison poursuit son cours par Vialle, Limons. Nous voici enfin au pont du port de Ris, à la confluence de la Dore. Le père de Jean-Marc Duroure a tout prévu : un véritable banquet sur tréteaux nous attend. Merci à lui : on se régale !

Nous sommes alors à 20 km de Vichy où il nous faudra l'aide des services de la ville pour franchir le barrage. Mais demain est un autre jour.

 

 

Voir les commentaires

Coudes - Beauregard l'Evêque (35 km)

Publié le par L'Equipage des Chavans

DIMANCHE 13 MAI : après Coudes, nous passons au pied de Corent, accroché à sa falaise et c'est le pont de Goule. Le passage doit se faire à la corde, tant la vague à passer est énorme et au bout : un rocher ! La descente reprend et nous amène à Sainte-Marguerite. Les "cailloux" sont au rendez-vous, à tel point que Manu et Cécile se retrouvent posés au beau milieu de l'Allier... Le bachot devra être descendu avec grands efforts.

La pause de midi a lieu à Mirefleur. Le beau temps est revenu.

Pause du dimanche Mirefleur


Les Martres-de-Veyre sont passées, puis Cournon et Dallet. Alors commencent 5 kilomètres de falaises à la verticale, jusqu'à Pont-du-Château. Paysage incroyable, exotique pour des Bourbonnais !

Falaises


Pont du Château

Arrivés là-bas, impossible d'encorder les bateaux. Un kayakiste du pays nous propose aimablement son assistance. Il nous faudra une heure avant de décider de passer "à la ronfle" la balustrade en aval du pont. Ce qui sera fait !

Madeleines

Le point noir des Madeleines occupe alors les esprits. Prévu pour le lendemain, on se dit qu'il pourrait être franchi le soir même... Il faut aller chercher ce qui reste d'énergie pour cette étape très délicate. De nombreux copains Chavans assistent aux manoeuvres qui ont lieu dans un bouillonnement impressionnant. Les Madeleines, ce sont des plaques de marne en étages, certaines très glissantes et bien-sûr, des trous...

Madeleines

On verra Jean-Baptiste, Manu et le grand Dominique disparaitre sous les eaux et remonter au grand soulagement de tous. Le Fût d'Trop sera passé en premier. Il faudra plusieurs heures pour se débarasser de ces Madeleines, après la casse d'une bourde, d'une gaffe et trois gars à l'eau !

Madeleines

Le campement du soir est installé près de la chapelle Saint-Aventin, un lieu historique de la batellerie d'Allier, alors que le grondement des cataractes auvergnates résonne encore dans les têtes.

   


 

 

Voir les commentaires

Brassac - Coudes : 33 km

Publié le par L'Equipage des Chavans

VENDREDI 11 MAI : nos bateaux sont transportés sur place par Vincent Robillot.

 chargement des bateaux

Nous sommes accueillis à Brassac par Joël dont la gentillesse et la disponibilité nous resteront longtemps en mémoire. Gérant du camping, il a bien voulu garder nos avirons depuis mercredi dernier.

SAMEDI 12 MAI : c'est le grand jour. Avant de lever l'ancre, il nous faut soigner le Fût d'Trop encore convalescent. 

Réparation Fût d'Trop départ de Brassac

Un orage violent nous surprend dès le matin. Nous partons sous une pluie battante, il est déjà 10 heures.

 Brassac

 

Manu joue le rôle de toutier, devant sur son bachot. Le paysage est sauvage, mais il faut veiller à suivre le chenal,

le courant est rapide : il faut être vigilant.

Brassac

Après une avalaison d'une matinée, la première halte aura lieu au pied de la butte de Nonette.

photo Pont

 

Puis, nous levons la tête pour admirer l'église de Saint-Yvoine en surplomb. 

photo

A l'amont de Parentignat, nous arrivons dans une "verse" - une grande courbe - avec un courant plus fort que jamais. 

Trois arbres couchés dépassent de 80 cm. Manu, Jean-Baptiste et Trudi les évitent de justesse. Malheureusement, l'équipage du Fût d'Trop se trouve pris dans les branches. L'ancre est à l'eau, perdue. Il faut se dégager au plus vite par un sciage rapide. Mais il n'y a rien à faire, le courant jette le futreau dans le 2ème acacia et le fait chavirer. Stéphane s'est couché au fond du bateau et a suivi le mouvement. Lorsqu'il se relève, il aperçoit Jean-Marc qui a rejoint la rive opposée. Quant à Fred, il s'est rattrapé in-extremis à une branche. Il faudra une demi-heure à Manu et Stéphane pour le tirer d'affaire. Plus de peur que de mal, on s'en tire avec une patouille, une bourde et une planche de bordage cassées, une ancre retrouvée miraculeusement et un banc récupéré plusieurs kilomètres en aval. Tout le monde écope le Fût d'Trop et on repart... Certains sont bien trempés !

Coudes

Vers 17h., on passe l'embouchure de la Couze et l'on aperçoit le village de Coudes et ses célèbres rochers. On accoste rive droite, sur la commune de Parent. Le campement est établi à deux pas des bateaux. Au loin : Montpeyroux.

Coudes

 

Coudes

La journée a été chargée en émotions. La pluie a enfin cessé. Le jour décline doucement, alors que nous fêtons l'anniversaire de Jean-Baptiste, le batelier-charpentier de l'équipe, qui arrose ses 24 ans.   

Coudes

 

 

 

Voir les commentaires