Mercredi 18 avril : nouvelles du Fût-d'Trop

Publié le par L'Equipage des Chavans

Renaissance du Fût-d'Trop

 

Serge au timonSalut Manu

L'heure est venue pour "Fût d'Trop" de quitter Monteignet-sur-l'Andelot. Après quelques mètres de plus de palâtres (tu sais comme j'aime ça !), nous avons fini de cheviller les membrures neuves. Serge va pouvoir retrouver l'usage de son atelier après cette longue invasion chavan - ce n'est pas la raison de son sourire - mais plutôt la satisfaction du boulot bien fait.

Il faut dire que notre vieille nef se retrouve avec un "squelette" tout neuf. Du coup il a retrouvé sa forme de jeunesse. Te rappelles-tu comme il faisait l'hélice ? La dernière tranche de travaux se fera chez Michel : pont arrière, caillebotis et autres détails (maintenant ça nous paraît des détails...). Chaque fois que je passe le pont de Billy, je jette un œil à l'Allier et je vois bien que ces jours-ci elle nous appelle à elle.

"Fût d'Trop" ne s'attend pas encore à son deuxième baptême, je souhaite qu'il soit beau. Jean-Marc

Marque à Jean-Marc 

Voir les commentaires

Samedi 14 avril 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Ployage de la levée avant du bachot avec un cric de batteuse. Les outils anciens, beaux et indéfectibles, retrouvent une deuxième vie sur notre chantier à bateaux.

Marque à Fred Marque à Thomas

 

Voir les commentaires

Samedi 7 avril 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Alors que la rivière coule devant Embraud un peu moins vite qu'à l'habitude, Trudi, Gabrielle, Mathilde et Cécile, sous un soleil printanier, perfectionnent la technique de l'aviron en couple.

Cécile Gabrielle TrudiSur le futreau de 7 mètres, les voilà parties pour un bac sur le bras principal, à l'aplomb de la rue de la Chaîne.

 

P1080165L'occasion de se rappeler de très anciennes chansons qui parlent de jeunes filles engagées dans la Royale, habillées en garçonne (c'est la formule) et découvertes lors d'une mauvaise blessure au combat.

 

La manoeuvre du bac est certainement la volonté de navigation la plus primitive qu'il soit, puisqu'elle consiste à rejoindre le bord qui fait face, à s'affranchir de la limite des eaux.

    

P1080166Plus que force, elle nécessite maîtrise et coordination, un jugement aiguisé des courants et contre-courants. Il faut choisir l'angle d'attaque idéal et éviter un travers payé à la seconde de l'erreur : dans le meilleur des cas une dérive de 100 mètres et beaucoup d'énergie inutile pour revenir. Le but : traverser sans effort, à la hauteur exacte où on l'a désiré.

 

Enfin, lorsque l'on rejoint un autre bateau, il convient d'avoir une allure d'appontement adaptée pour "ne pas faire du bois". Sur la petite vidéo suivante, on peut voir que nos "chavouisses" y mettent du coeur et ne se débrouillent pas si mal. 

 Marque à Manuscrit     

 

Voir les commentaires

Samedi 31 mars 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Voici l'étape de la semaine : Ployage de la levée avant du bachot.

 

Solidement contrainte par un madrier, la partie avant de la sole est aspergée d'eau, puis ployée à l'aide d'un cric de batteuse. Peu à peu et à raison de quelques centimètres par jour, la levée prendra son angle définitif.

Marque à Thomas  Marque à Fred 

Ployage de la levée avant

Voir les commentaires

Samedi 24 mars 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Taille des allongesLes allonges du bachotAujourd'hui, nous passons le pont du Veurdre pour aller tailler les allonges de nos membrures dans l'atelier d'Arnaud Guenzi, facteur de cornemuses à Riousse. Après un passage sur la scie à ruban, nos six pièces sont maintenant prêtes.

Thomas et Fred
 Marque à Thomas   Marque à Fred
                           
 

Voir les commentaires

Samedi 17 mars 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Sortie pour entretien du bachot Mathilde. En prévision : pose de cornières (des ateliers Griffet) sur les enchèmes fatiguées.

Sortie de la Mathilde

 

Guy Brémard et Manu Paris Février 1992Ce petit bateau est très important à Embraud, car il marque le renouveau de la navigation à l'ancienne sur l'Allier. D'abord manoeuvré à la bourde, il fut plus tard équipé d'une voile au tiers.

 

Construit par Guy Brémard à Saint-Germain-sur-Vienne, il a été baptisé sur la Bieudre en février 1992. Les mots de ce bon charpentier résonnent encore : "chaque jour, viens le voir trois minutes, y durera 20 ans"... et voilà ! 

 

Sur ce batelet,

tous les chavans bateliers,

ont découvert la rivière Allier,

se sont lancés,

pour leurs premiers essais,

de conduite au bâton ferré.

 

Prochainement, il se pourrait que cette petite nacelle ouvre la voie d'une avalaison qui nous est chère. Pour tout ceux qui voudront nous suivre, rendez-vous ici sur hors du Temps.

Marque à Manuscrit 

  

Chantier du grand batelet

 

Le-fond-du-bateau.JPGLe  fond du bateau (la sole) prend forme et nous commençons à deviner les lignes de la future embarcation. La pièce centrale en forme de navette a été taillée et ajustée.

Marque à Fred 

 

  

Voir les commentaires

à la recherche de l'île idéale...

Publié le par L'Equipage des Chavans

à la recherche de l'île idéaleVendredi 9 mars dernier, Jean-Marc, Fred, Stéphane, Jean-Bapt et Manu sont entrés en bateau, pour un voyage de remonte de presque trois lieues, pas très loin d'Embraud, à la recherche de l'île idéale.

Le Pavillon

 

A la recherche de l'île idéale (39)Comme dans les plus beaux rêves, elle existe, et comme les îles de rêve, son accès est délicat. Les dernières encablures ont nécessité fin pilotage.

 

          A la recherche de l'île idéale (18) 

 

Voici les premières images de ces deux jours hors du temps, ponctués d'une nuit de grande lune, sur la rivière de mars.  Marque à Manuscrit   Gilet et ceinture manu

 

 
Casse-croûte et motivationsL'équipe lors d'un casse-croûte de matinée à l'amont du pont du Veurdre.
 
La prospection de la grève révèle une magnifique lame de silex.
 
Lame de silex 
 
 
TrésorsAlors que la première journée s'achève, Jean-Marc sur la grève de "l'île idéale" a la chance de trouver un curieux objet en terre cuite, qui semble être une bonde. Pour une pyrogue monoxyle ? Pour une amphore ?
 
Le lendemain, à l'aval de la Tour Barrieu, c'est Stéphane qui trouvera une autre pointe de silex, qui l'attendait... depuis 20.000 ans !
(les "trésors" ci-contre sont en présentation permanente en mairie de Pouzy-Mésangy).
    
Jean-Bapt et Stéphane en pleine formeLe binôme Jean-Bapt, notre "Va-de-bon-coeur la Charpente" et Stéphane, notre "chef-mécanicien", en pleine discussion métaphysique... Au premier plan, à n'en pas douter, la cassette de marine est achalandée pour ne pas perdre le moral !
 
 
 
 
Suivent des images de Jean-Marc et des photos de Fred dans la rubrique "albums" ci-contre :
 
 

Voir les commentaires

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux" Marcel Proust

Publié le par L'Equipage des Chavans

C'est le temps des giboulées

et des dernières gelées

 

comme l’an passé Coffres de marine chavans

les chavans bateliers

vendredi 9 mars

vont s’embarquer

en matinée

pour deux journées

sur la rivière Allier

 

autour du cantonnement insulaire

entre la Tour Barrieu et Port Barreau 

une attention sera portée

comme à l’habitude

sur les traces et vestiges

de l’ancienne marine

qui affleurent les grèves

et talus

 

à bientôt Marque à Manuscrit 

Voir les commentaires

Jeudi 8 mars : nouvelles du Fût d'trop

Publié le par L'Equipage des Chavans

2012-03-07 18.36.43
Salut Manu
Tu vas te demander pourquoi je t'ai envoyé une photo de moi posant avec une membrure devant ma CX.
En partant de l'atelier de Serge tout à l'heure, je me disais simplement que "Fût d'trop" et mon vieux break avait eu la chance de croiser ma route, car tout deux étaient passés très près de la fin.
Hier, quand nous avons repris le travail à l'atelier, nous nous sommes rendus compte que toutes les membrures étaient à refaire !
Je pense que si nous l'avions su à l'avance, jamais nous n'aurions commencé ce sauvetage.
De même, il y a bien douze ans, j'aurais laissé la CX sur ce parking ou elle était abandonnée depuis des mois, la mécanique en vrac.
Aujourd'hui, ma vieille auto a 200 000 kilomètres de plus, et reste vaillante.
Quant à "Fût d'trop", il est presque réparé, et va savoir combien de temps encore il portera des amoureux de la rivière en ses flancs ?
2012-03-07 17.35.52Un petit bilan:
Il nous reste donc à cheviller les deux dernières membrures, à poser une dizaine de mètres de palâtres (sur un total d'environ 50 m), à reconstruire le pont arrière, a zinguer le nez et la queue, et enfin les caillebotis.
Serge à retrouvé une partie du gréement, collier de racage, épingles et divers bouts, mais je pense que nous verrons cela plus tard.
Si tout continue à ce train, le bateau sera de retour à Embraud pour l'Ascension.
Je pensais le mettre à l'eau le jour de la fête, mais la raison voudrait qu'il soit "enneyé" bien avant, pour éviter un naufrage en public !
Bises et à vendredi
JMMarque à Jean-Marc

Voir les commentaires

Samedi 3 mars 2012

Publié le par L'Equipage des Chavans

Le grand feu des brandons a tout juste brûlé Carmentraud que la Fête de la Rivière se prépare déjà...

 Corvée de bois pour le four  

Ce jour, l'ancien four à pain d'Embraud chauffe de toutes ses forces et ce sont les tartes qui sont à l'honneur, avec le succès que l'on connaît. Corvée de bois pour le four 2Entre deux fournées, le bois blanc est le meilleur combustible pour la remise en température. Rien de mieux que du bois flotté chargé de silice d'après crue ou débacle.

  Marque à Manuscrit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 > >>