Samedi 9 août 2014

Publié le par L'Equipage des Chavans

Orage du 8 août 2014 photo Serge SANG B

  Ile d'Embraud le 8 août avant le grand souffle (instant saisi par le photographe Serge Sang)

 

Hier vendredi 8 août - 21 heures - le ciel s'assombrit à la vitesse de l'éclair, quelques minutes avant un déluge d'eau et de vent. Sur la rivière, face à Embraud, deux familles en bivouac voient leurs tentes et couchages inutilisables. Après une traversée vers la rive bourbonnaise épique et quelque peu angoissante, les petites chambres situées à l'étage du domaine sont grandement appréciées pour la fin de cette nuit impétueuse.

 

A signaler que l'équipe, avalante depuis Vichy, avait salué quelques jours auparavant notre ami Christian Blondet en pêche à Châtel (constructeur du futreau Charabia). Il leur avait parlé des Chavans comme une belle étape de rivière... et nous pouvons confirmer, nous aussi, qu'à Embraud ne s'arrêtent, même fortuitement, que des gens très bien.

 

Avant leur retour vers la région lyonnaise, un repas de midi chaleureux fut le fruit d'échanges, abordant avec nos hôtes la sociologie, l'archéologie et même l'humanitaire, rappelant qu'Embraud fait aussi fonction, en plus d'être un phare dans la nuit (!), d'université populaire quand s'y rencontrent des hommes et des femmes de passion.  

Marque signature Manu Nov 2013


2014-08 0930

    Chargement du bivouac et mise en remorque des canoés avec les lyonnais Pascal et Serge

 

P1070164B

Manu aux commandes de la toue Pénélope

  

 

En début d'après-midi, les dévoués à la batellerie présents (Grand et Gros Fred, Freu, Marjo, Thibaut et Manu) mélèrent ruse, muscles et audace pour déloger un arbre entier "installé" à l'entrée du pertuis depuis les  "coups d'eau" de la semaine passée, une barrière au passage du grand Lion d'Or.

 

2014-08 0936

L'arbre à demi immergé vient de se reposer sur une gravière, il va falloir se mouiller !


 

samedi 9 aout 2014 (3)

Thibaut emporté par le courant avec la bête enfin délogée !

 


 

 


 

 

Commenter cet article

Pascal 16/08/2014 23:24

Pour nous, Embraud brillait bien comme un phare ce jour là ! L'orage avait couché les tentes et laminé le campement. Lorsque le vent est tombé, nous avons fait des navettes en bac entre la rive et
l'île, l'île et la rive, vite avant la nuit qui tombait. L'accueil a été immédiatement chaleureux et il faut remercier les moniteurs de la colonie de vacance qui nous ont accueilli, donné des
couvertures et offert du pain et de la confiture.
Quant au lendemain, de l'aide fournie pour la récupération de notre matériel sur l'île, au casse croute, en passant par la visite de la ferme et la gentillesse et la passion de toutes et tous, il
nous en restera un souvenir inoubliable et rare.

... je compte bien y retourner voir, à Embraud !

Merci encore

Pascal